À propos de moi

18/04/2016

Qui suis-je?

Je suis né le 7 mars 1980 à Groß-Gerau, fils d’un syndicaliste italien et d’une professeur d’allemand. Mes premières années je les ai passées au château de Wolfsgarten, où ma grand-mère dirigeait une école maternelle, au sud de Naples dans ma famille élargie, et à et autour de Darmstadt. J’ai grandi ensuite auprès de ma mère célibataire et avec un frère plus âgé, ai quitté la maison à 17 ans et ai travaillé dans un bar ainsi que dans le bâtiment.

Très vite, j’ai remarqué que l’injustice sociale était synonyme de stress. Ne pouvant faire le choix entre ma carrière de MC d’un groupe Live de Hip Hop et le rêve de jeunesse étudier le cinéma et la réalisation, j’ai préféré opter pour l’engagement politique. Auprès d’un journal pour la jeunesse, dans un conseil d’étudiants ainsi qu’auprès d’un syndicat. Ma fréquentation scolaire en a pâti. Mon baccalauréat technique, je l’ai financé en effectuant mon service civil dans un hôpital.

En 2001, je me suis installé dans ma ville d’adoption Hambourg, et ai étudié l’économie en formation parallèle à l’Université d’Économie et de Politique d’Hambourg ainsi qu’à l’Université de Cap Town en Afrique du Sud. J’ai alors eu une révélation : "It’s the economy, stupid."

Après l’obtention du diplôme universitaire, j’ai d’abord travaillé comme assistant de direction d’un cabinet de consultants d’utilité publique sous le patronage des Nations Unies. Un intermezzo berlinois pour des raisons privées m’a vu occupé la fonction d’agent de Call Center et de nettoyeur de toilettes dans un club techno, tandis que j’annulais un entretien d’embauche à la HSH Nordbank, qui plus tard devait être un problème pour Hambourg avec la crise financière. J’ai également travaillé comme collaborateur économique au Parlement allemand, avant de retourner en Afrique du Sud.

J’y ai passé un master en relations internationales. De retour en Allemagne, j’ai travaillé comme collaborateur économique des divers députés du Parlement de LA GAUCHE dans le domaine de la politique européenne et économique. Entre-temps, j’ai eu un fils et ai passé un master en économie internationale à l’Université d’économie et de droit de Berlin. À la suite de quoi j’ai été maître de conférences en économie et ai travaillé pour Sahra Wagenknecht au Parlement allemand.

En juin 2014, j’ai été sélectionné pour le parti LA GAUCHE au Parlement européen de Bruxelles et Strasbourg et je suis maintenant responsable pour Hambourg et la Rhénanie-Du-Nord-Westphalie. Je fais constamment la navette entre mon appartement à Bruxelles et Hambourg ainsi qu’entre Strasbourg, la Rhénanie-Du-Nord-Westphalie et Berlin.

Dans ma famille aussi la politique a joué un rôle. Mon grand-père italien a combattu comme partisan pour libérer les Italiens du fascisme. Il a mis de grands espoirs dans l’intégration européenne. Mais ce qu’elle est devenue l’a contrarié. J’ai combattu pour une Europe dans l’intérêt des petites gens, afin de ne pas concurrencer les employés du marché intérieur par les salaires les plus bas, et afin que la majorité ne paie pas les pots cassés pour les banques.

Mon temps libre, je préfère cependant le passer avec mon fils au terrain de jeu et le consacrer à mon amour pour les vélos de course classiques, le cinéma et les disques de musique soul. Au stade de football de mon club – le FC St Pauli – j’y fais encore rarement quelque chose. En contrepartie, j’aime passer mes vacances à faire du ski et du surf, je me défoule au squash et au football, dès que l’agenda bien rempli au Parlement me le permet.

Qu’est-ce que je fais au Parlement?

Au Parlement européen, je m’occupe la plupart du temps de politique économique. Je lutte avant tout pour une politique européenne dans l’intérêt de la majorité de la population et par conséquent contre les dictats de restriction économiques injustes et dévastateurs. Je défends également les investissements publics plutôt que la liquidation des biens publics. Les banques et les marchés financiers doivent être régularisés, les paradis fiscaux asséchés.

En outre, je m’engage contre les accords de libre-échange planifiés avec les USA et le Canada et me bats contre l’influence du lobby économique au Parlement. Je soutiens le renforcement de la sécurité d’emploi des employés et donc des syndicats.

Au comité des transports, je revendique la protection des conditions de travail dans les ports et les aéroports, ainsi qu’une compagnie de chemins de fer nationale au lieu d’une compagnie privatisée.

Go to page top

Hinweis zum Einsatz von Cookies / Datenschutzerklärung

Hier finden Sie meine Datenschutzerklärung

close