Le desordre libyen dans l'immobilier luxembourgeois

Revue de presse avec Fabio De Masi

25/02/2016
IrinaK/Shutterstock

Paperjam, 25.02.2016

"[...] Interroge par Paperjam, un des proches de la transaction assure avoir vendu a une societe liee a la Bil, ignorant tout de l'acheteur libyen. Contactee a son tour par Paperjam, la banque n'a pas souhaite commenter la transaction ni ses details, mais assure ne pas en etre le prorietaire. L'eurodepute allemand Fabio De Masi, un des bouillonnants membres de la commission taxe, va s'interesser au deal avec Ies Libyens de LIA, sous embargo onusien, en novembre 2015, en interrogeant le bureau des questeurs sur l'identite du proprietaire auquel le Parlement verse des millions d'euros par an. II est balade pendant des mois dans les meandres de l'administration europeenne, avant de recevoir le 22 janvier dernier une lettre signee par Martin Schulz, le president du Parlement europeen, que Paperjam revele en exclusivite. Schulz y explique qu'en 2014, la direction generale des infrastructures et de la logistique (DG INLO) est informee du changement de proprietaire. Le Parlement europeen attendra toutefois jusqu'enjuillet 2015 pour s'enquerir de l'identite des proprietaires derriere Lux Real Estate Income (LREI). La societe d'investissement aurait sa propre structure de gouvernance et aurait emis une obligation souscrite par la Libyan Foreignc Bank (a ne pas confondre avec la LIA) sur la liste des sanctions de l'Onu, precise Martin Schulz dans sa lettre. On retrouve un emprunt non convertible de 20,955 millions d'euros dans le bilan de LREI clöture au 6 mars 2015. [...]"

L'article "Le desordre libyen dans l'immobilier luxembourgeois" est publié dans la journal Paperjam en page 114-115

Go to page top

Hinweis zum Einsatz von Cookies / Datenschutzerklärung

Hier finden Sie meine Datenschutzerklärung

close